Biomega , la marque danoise haut de gamme réputée pour son vélo de ville design et électrique, a fabriqué sa première voiture électrique. Nommé SIN, elle a été pensée principalement pour les transports urbains. L’idée est d’offrir des solutions de mobilité personnelle abordables et durables pour la vie urbaine moderne. SIN reprend les principes de la société danoise en matière d’innovation sociale, de conception progressive pour la vie urbaine et les applique au monde de l’automobile.

SIN par Biomega

La conception de ce véhicule utilitaire multi-segment prévoit quatre moteurs, quatre portes et quatre sièges indépendants offrant un dégagement confortable pour les jambes. Dépouillé pour maximiser l’espace interne, SIN utilise un minimum de composants et de matériaux lourds. L’idée est que le faible poids améliore la portée et minimise la consommation de batterie. La voiture électrique arbore un nom à trois lettres, un clin d’œil à l’étendue urbaine contemporaine de Singapour qui a inspiré sa création.

La SIN offre une solution abordable et durable au transport en commun urbain actuel – BIOMEGA

Le design est soigné et les principes suivent l’héritage scandinave de la marque. SIN consiste à exprimer l’approche «moins, c’est plus» (less is more), déclare la société. La nouvelle typologie de véhicule à roues ouvertes permet un plancher plat et des manœuvres faciles dans les espaces urbains restreints, tandis que le pare-brise optimise la visibilité de la route tout en aidant à créer un espace de cabine très lumineux. Grâce à son intérieur épuré, «la voiture rejette les styles superflus au profit de la réduction des coûts, du confort et de la durabilité», expliquent les concepteurs de Biomega.

La SIN est conçue pour être construite en utilisant des composites légers avancés, y compris la fibre de carbone modulaire. Le processus de fabrication innovant que la société envisage d’utiliser a été créé avec des partenaires au Royaume-Uni et en Allemagne pour une solution peu coûteuse et légère. De plus, les constructeurs souhaitent que la voiture soit aussi connectée que possible en proposant les dernières technologies. Enfin, la SIN a le potentiel d’être adapté à divers modèles commerciaux, tels que le covoiturage et la location.

«Nous nous concentrons sur la mobilité urbaine depuis les années 1990», explique Jens Martin Skibsted, designer scandinave à l’origine de Skibsted Ideation et fondateur de Biomega. «Notre entreprise a toujours été sur le point de créer un changement de paradigme dans la façon dont la société imagine les transports. Nous pensons que nous sommes extrêmement bien placés pour concevoir une VE qui sera le future de la mobilité.» La société distribue ses produits dans plus de 20 pays et collabore avec des designers de renommée mondiale tels que Ross Lovegrove et Marc Newson et également la marque de sport Puma.

SIN visera une production à partir de 2021, en fonction du marché cible

Skibsted est coprésident du groupe de réflexion sur l’entrepreneuriat du Forum économique mondial et vice-président de D2i , une initiative qui aide les entreprises danoises à créer de la croissance . Il poursuit: « Nous travaillons sur une nouvelle gamme de véhicules où, pour l’instant, le véhicule électrique est le plus grand et le vélo le plus compact. SIN une étape supplémentaire dans la progression de notre combat continu contre la voiture à combustion. »

Le projet a reçu un financement d’EVE, le groupe d’investissement dans les véhicules électriques basé à Hong Kong, dont le premier projet commercial est SIN. Skibsted ID dévoilera aujourd’hui le concept-car à l’Expo internationale d’importations de Chine (CIIE) à Shanghai. Le véhicule de production final devrait être prêt pour les différents marchés ciblés à partir de 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here