Une décision avec laquelle Musk cherche à se concentrer sur deux nouveaux projets: le nouveau véhicule spatial de SpaceX et la Gigafactory de Tesla Inc.

Lire aussi : 14 Innovations technologiques incroyables qui n’existaient pas il y a 10 ans

Nouvelle année nouvelle vie. C’est ce qu’Elon Musk , PDG de Tesla et fondateur de SpaceX, a dû penser en démarrant 2021 sans maison. Après avoir annoncé en mai dernier sur son compte Twitter qu’il vendrait toutes ses propriétés physiques, il a commencé à executer sa promesse.

Dans une interview, le milliardaire a fait valoir que « passer du temps à construire une maison, même si c’est une maison vraiment cool, n’est pas une bonne utilisation du temps par rapport au développement de fusées pour aller sur Mars et aider à financer l’énergie durable ».

Une activité de 122,3 millions d’euros

De cette façon, le fondateur de Tesla n’aurait plus rien pour le lier à Los Angeles , où il avait jusqu’à six maisons à Bel-Air, l’un des quartiers les plus exclusifs de Californie. Tout au long de l’année écoulée, le magnat s’est débarrassé, comme il l’a dit, de toutes ses demeures. La première d’entre elles a été acquise par le milliardaire chinois William Ding pour 22,6 millions d’euros.

Quatre mois après sa première transaction immobilière, Musk vendait la maison de Gene Wilder (Young Frankenstein) pour 50,7 millions d’euros. A son nouveau propriétaire, le neveu de l’acteur, il a posé la condition suivante: ne pas démolir le manoir ni lui faire perdre «son âme».

Quant à ses autres propriétés, le milliardaire les a placées dans le même accord pour un total de 49 millions d’euros. L’acheteur est le développeur local Ardie Tavangarian, selon les médias locaux.

Elon Musk a acheté l’ensemble des propriétés entre 2015 et 2019 pour 45 millions d’euros. Maintenant qu’il les a toutes vendues, Musk loue un manoir au sommet d’une colline de Pacific Palisades pour 286 000 $ par mois.

Cependant, bien qu’il n’ait plus de maison à Los Angeles, le milliardaire possède une propriété de 19 hectares en Californie située dans la Silicon Valley et évaluée à 19,1 millions d’euros.

Nouvelle vie au Texas

Le magnat a déclaré au journal américain The Wall Street Journal que l’une des raisons qui l’a poussé à quitter la Californie est que l’État «a cessé de soutenir les innovateurs». Le Wall Street Journal a mentionné qu’une autre raison de l’exode de Musk est qu’il n’y a pas d’impôt sur le revenu au Texas.

L’homme d’affaires a menacé de déplacer le siège de Tesla à Palo Alto, en Californie, au Texas plus tôt cette année après une dispute avec des responsables du comté sur la question de savoir si l’usine automobile basée à San Francisco devrait rester fermée en raison de restrictions causées par COVID-19.

Une décision avec laquelle Musk cherche à se concentrer sur deux nouveaux projets d’une grande importance pour les entreprises qu’il dirige: le nouveau véhicule spatial de SpaceX et la Gigafactory de Tesla Inc. , qui est en cours de construction dans la capitale du Texas, Austin.