La Chiron se met au Sport avec le secret espoir de redonner à Bugatti le titre de voiture de luxe de série la plus rapide du monde.

Le luxe a toute allure, la Bugatti Chiron Sport

La CHIRON Sport est une interprétation époustouflante de la voiture de sport de luxe ultime. Dévoilée au Salon de l’automobile à Genève en 2018, ses composants légers ainsi que sa conception innovante, lui confèrent un confort de conduite plus affuté et une vélocité exceptionnelle et ce sans compromettre le caractère luxueux de la CHIRON.

La Bugatti Chiron Sport se pare d’une allure agressive et forte de par sa puissante couleur noir et rouge et ses légères nuances de gris. Son intérieur présente, quant à lui, les mêmes tracés que la Chiron classique. La différence avec la Classique, se sont les quatre sorties d’échappement rondes ou encore les variantes de carrosserie de plusieurs combinaisons bicolores.
Présentée en gris carbone et rouge, on trouve également le bleu « French Racing Blue », une teinte argentée « Gris Rafale » et un gris foncé « Gun Powder ». Le chiffre 16 rouge de la grille de calandre peinte en noir fait référence aux 16 cylindres évidemment.

Pour entrer dans la catégorie voiture de course, les ingénieurs ont diminué le poids pour arriver à de 18 kilos de moins que sa version classique avec des jantes allégées, une barre stabilisatrice et des essuie-glaces en fibre de carbone.

Prise en main exceptionnelle avec une belle agilité, grâce à l’amélioration de son châssis plus rigide, une nouvelle fonction de vectorisation dynamique de couple ainsi que d’une carrosserie en fibre de carbone.

Tous les superlatifs étaient déjà de mise pour décrire la Bugatti Chiron lancée en 2016, fleuron du groupe Volkswagen assemblé en France à Molsheim. Dès lors, l’annonce de la présentation au salon de Genève d’une version Sport avait de quoi laisser perplexe.

De fait, l’amélioration des performances ne concerne pas le moteur. Bugatti a considéré que les 1.500 chevaux déjà livrés par le 16 cylindres quadri turbo de 8 litres étaient suffisants pour combler ses clients, y compris les plus exigeants. 

Les retouches ne concernent donc que la transmission et le châssis, et visent principalement à améliorer la maniabilité sur routes sinueuses, un exercice dans lequel ce spectaculaire coupé à quatre roues motrices de 2 tonnes pouvait encore progresser.

Pour améliorer la dynamique de conduite, les ingénieurs de Bugatti ont opté pour un tarage plus ferme des amortisseurs (+ 10%) et une direction plus directe en mode Handling. Le différentiel arrière a en outre été doté d’une fonction «Torque Vectoring» facilitant l’inscription en virage à l’accélération.

Visuellement, la Chiron Sport se distingue par des jantes spécifiques et quatre sorties d’échappement rondes. Pour la reconnaître quand elle surgira dans votre rétroviseur, il y aura aussi le nombre 16 inscrit en rouge dans la fameuse calandre en fer à cheval, 16 comme le nombre de cylindres de son moteur en W.

Selon Bugatti, la Chiron Sport autorise des vitesses de passage en courbe nettement plus élevées. Sa vitesse de pointe, elle, reste limitée électroniquement à 420 km/h. 

Cette performance extraordinaire est symbolique. Impossible à vérifier, y compris sur une autoroute allemande, elle fait de la Chiron un véhicule terrestre plus rapide qu’une Formule 1. 

Rouler à 400 km/h est une expérience unique que Bugatti propose néanmoins à ses clients dans le cadre d’un stage se déroulant sur un anneau de vitesse appartenant à Volkswagen. L’exercice est périlleux, chaque tentative nécessite notamment l’utilisation d’un train de pneumatiques neuf. 

Stephan Winkelmann, récemment promu à la tête de la marque après avoir dirigé Lamborghini et plus brièvement Audi Sport, a relevé le défi en février dernier et fait désormais partie des membres du «Club 400»

Cela fait partie de la nature humaine de franchir les frontières et de créer de nouveaux records – de courir 100 m plus vite que jamais auparavant, de voler encore plus loin dans l’espace et d’entrer dans de nouveaux domaines. 

«Cet effort est également notre force motrice chez Bugatti », a déclaré le président de Bugatti Automobiles

Nul doute que ce dynamique président aura à cœur que la firme de Molsheim reprenne le titre de voiture «de série» la plus rapide du monde, un temps détenu par la Veyron Super Sport (431 km/h) mais subtilisé depuis par une certaine Koenigsegg Agera RS (447 km/h). Dans le viseur de la Chiron Sport, la barre des 450 km/h sera-t-elle franchie? 

Bon, si vous avez craqué pour ce bolide de luxe, préparez-vous à débourser pas moins de 2,6 million d’euro, j’ai entendu qu’ils offrent le porte-clefs !

Pour votre plaisir… en image!

source : motorsport.tv

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here