Le géant chinois Alibaba du commerce électronique est coté à New York depuis 2014.

Lire aussi : Voici pourquoi le marché boursier est sur le point de battre son record

Alibaba annonce son entrée en bourse sur son marché « natal », Hong Kong. Pour le géant chinois du commerce électronique, c’était le « premier choix naturel » de l’entreprise, a déclaré le cofondateur Joe Tsai en 2013. Toutefois, les conditions ont fait en sorte qu’elle a finalement commencé à négocier à New York en septembre 2014.

Cinq ans plus tard, ce  » premier choix naturel  » semble entrer en vigueur. Alibaba commencera son défilé à la bourse de Hong Kong le mardi 26 novembre et sera un record mondial pour un placement secondaire après les débuts de la société chinoise à New York.

« Hong Kong est l’une des places financières les plus importantes du monde et nous sommes reconnaissants d’avoir la possibilité de participer à son avenir « , a déclaré il y a quelques jours Daniel Zhang, président et CEO d’Alibaba, qui, dans un contexte marqué par des mois de protestations, a souligné que l’avenir de l’ex-colonie britannique  » reste brillant.

L’une des raisons de cette décision est le fait que la région chinoise a mené une série de réformes, parmi lesquelles celle qui permet aux sociétés déjà cotées à Londres et à New York de déposer une demande d’introduction en bourse à Hong Kong en toute confidentialité.

Nous espérons pouvoir contribuer, à notre manière, et participer à l’avenir de Hong Kong

« Ces dernières années, il y a eu de nombreuses réformes encourageantes sur le marché des capitaux de Hong Kong (…) Nous espérons pouvoir contribuer, à notre manière, et participer à l’avenir de Hong Kong, » a-t-il ajouté.

Actions moins chères

Depuis que le quotidien hongkongais South China Morning Post, détenu précisément par Alibaba, a assuré à la mi-novembre que l’opération permettrait de vendre jusqu’à 117 milliards de dollars de Hong Kong (13,6 millions d’euros) en actions nouvelles, l’entreprise avait une semaine pour tenter d’attirer l’attention des investisseurs.

Ainsi, Alibaba captera jusqu’à 101,2 milliards de dollars de Hong Kong (11,6 milliards d’euros) avec son introduction en bourse imminente à Hong Kong, 15,8 milliards (1,8 milliards d’euros) de moins que le montant estimé quelques jours auparavant.

Vendredi dernier, le géant chinois a confirmé son projet de placement de 500 millions d’actions de la société au prix unitaire de 176 dollars de Hong Kong (20,32 euros) tant pour l’offre internationale que pour la tranche retail, soit une décote de 2,9% par rapport au prix de son offre à New York.

Ainsi, avec le placement des 500 millions d’actions prévu par la société, Alibaba lèverait un minimum de 88 milliards de dollars de Hong Kong (10 milliards d’euros), qui pourrait atteindre 101,2 milliards de dollars de Hong Kong (11,4 milliards d’euros) si les entités coordonnant le placement international exécutent l’option put sur 75 millions d’actions supplémentaires.

Bonne chance et prospérité

Les actions de la société chinoise commenceront à se négocier à la bourse de Hong Kong le mardi 26 sous le code ‘9988’, qui combine les nombres de chance et de prospérité selon la culture chinoise.

Credit Suisse (Hong Kong) et China International Capital Corporation Hong Kong Securities seront les co-commanditaires et coordinateurs mondiaux de l’opération. Citigroup Global Markets Asia, JP Morgan Securities (Asie-Pacifique) et Morgan Stanley Asia feront également office de coordinateurs.

M. Alibaba a déclaré qu’il utilisera les revenus du placement pour mettre en œuvre sa stratégie visant à stimuler la croissance des utilisateurs, à faciliter la transformation numérique de l’entreprise et à continuer à innover et à investir sur le long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here